Domaine Henri Bonneau

Domaine Henri Bonneau

La légende de Châteauneuf : des vins hors du temps, traditionnels et pourtant tellement contemporains par leur fraicheur et leur pureté Les ancêtres d'Henri Bonneau sont vignerons à Châteauneuf du Pape depuis douze générations. Les Rebellin, venus d'Italie, s'installent à Châteauneuf du Pape en 1667. Enfant du Rhône, Henri naît lui en 1938 et vinifie entièrement son premier millésime au domaine familial en 1961. Le premier d'une très longue série : il en signera quinquante-quatre. Henri Bonneau est un passionné qui bichonne ses vignes, son succès s'est d'abord construit outre-atlantique. A la fin des années 80, Robert Parker vient déguster au domaine. Il tombe sous le charme et se lie d'amitié avec Henri. Paradoxe de l'histoire, le critique bien souvent décrié pour son amour des vins extraits, modernes ou boisés, reconnaîtra l'élégance des vins infusés, délicats et suaves de maître Henri Bonneau. Des vins qui ne voient jamais le moindre fût neuf. Chez Henri Bonneau c'est la micro-oxygénation du vieux bois, pendant de longues années, qui créée la magie : les vins s'étirent, s'affinent, pour gagner en patine, en soyeux. Si les vins n'ont pas l'exubérance aromatique, ils ont une sensualité unique, un toucher de bouche incomparable. Le grenache est une conviction pour Henri Bonneau. Les autres cépages ? "c'est le sel et le poivre dans la soupe". Sa plus emblématique parcelle de Grenache se situe dans le plus mythique secteur de Châteauneuf : le plateau de la Crau. Une grande terre à Châteauneuf du Pape, plateau de galets roulés et sous-sol profond, rétenteurs d'eau, évitant tout stress hydrique en période de sécheresse. Un terroir un vin mythique : la Réserve des Célestins. Les vins d'Henri Bonneau sont des vins de bouche. Les nez sont souvent en retenue, élégants mais tout sauf demonstratifs. C'est au palais que la magie opère : un tactile incomparable, gras, soyeux, un alcool parfaitement intégré et des fins de bouche longues et fines. Il sont aussi une incroyable longévité. Des vins hors du temps. Texte Extraits de "Vignerons Essentiels" Jeremy Cukierman Pratiques Culturales La recette d'Henri Bonneau ? Ne rien changer aux méthodes traditionnelles. D'abord un gros travail au vignoble, qui respecte sans revendiquer. Henri est au delà du bio et pourtant ne cherche aucune certification. Une connaissance parfaite de ses parcelles, se lever tôt et produire une matière première de grande qualité grâce à de très vieilles vignes sur les meilleurs secteurs de Châteauneuf, dont le lieu dit originel de la Crau. Vinification & Élevage La vendange est ensuite délicatement mise dans une vieux pressoir et des cuves de fermentation en béton. Pas d'égrappoir, pas de système de contrôle de températures. La cave de maturation au sous-sol n'a jamais été modifié. Des élevages longs, cinq ans, parfois plus, en vieux fûts. Un parcours simple, établi, que suit le raisin chaque année. Une approche aux antipodes de l'oenologie moderne. Pas de règle pour l'assemblage entre les différents cépages (forte dominance Grenache), la décision se fait tous les ans lors de la dégustation, dans la cave. Principaux vins Les Rouliers (Vin de France) Châteauneuf du Pape Henri Bonneau Châteauneuf du Pape Cuvée Marie Beurrier Châteauneuf du Pape Réserve des Célestins

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche